Bonjour,

Petites anecdotes de classe qui donne le sourire ou bien le contraire...

1) Lors d'une séance de géographie, le professeur écrit au tableau les mots : " Paysage montagnard " et demande aux élèves:

Professeur: A quoi vous font penser les mots paysage montagnard ?

Elève A: chèvre !

Professeur: Heu...Bien je note, Quelqu'un d'autre ?

Elève B: Ours !

Professeur: Heu...Oui, je note aussi...

Elève C: Cochon !

Professeur: On va peut être pas faire tous les animaux un par un...

 

2) Lors de cette même séance, la classe est amenée à parler des plus hauts sommets. Un élève lève la main et demande: 

Elève: Maître, quel est le plus haut sommet du monde sur la lune ?

Professeur: Que veut dire "du monde" dans ta question ?

Elève: La Terre.

Professeur: donc ta question ne va pas...Répète la correctement.

L'élève réfléchis un peu et dit:

Elève: Quel est le plus haut sommet du monde sur la Lune ?

Professeur: Ta question ne va toujours pas ! Si tu dis "le plus haut sommet du monde" c'est que tu parles de la Terre et non de la Lune, donc tu formules mal ta question...

Elève: je comprends pas, maître... (l'air perdu se lisant dans ses yeux)

 

3) Lors d'un cours d'histoire, sur le Moyen-Age, la maîtresse demande:

Pouvez-vous me dire quelle était l'activité principale des seigneurs durant le Moyen-Age ?

Un élève lève le doigt sûr de lui et dit:

Ils chassaient le mammouth, maîtresse !

...

 

4) Lors d'une séance d'histoire à nouveau, la maîtresse demande comment faisait-on pour se chauffer durant le Moyen-Age dans les châteaux ?

élève: Moi je sais !

Maîtresse: On t'écoute.

elève: Ils prenaient deux pierres et les frottaient pour faire des étincelles et allumaient le feu.

Maîtresse: Oui on se chauffait avec le feu, après on n'allumait pas forcément en frottant deux pierres l'une contre l'autre. Mais où allumait-on ce feu ?

Un autre élève: Sur le parquet ! Maîtresse.

Maîtresse: Heu...Dans une cheminée ça ne serait pas moins risqué, non ?

 

Voilà quelques moments drôles de vie de classe. Je suis sûr que vous en vivez vous aussi. N'hésitez pas à les partager dans les commentaires. 

 

Christophe.